Peut-être qu’une demi-soeur

Je suis là… Je suis complètement KO après une semaine harassante et pourtant où j’ai l’impression qu’il y a un tournant. Je ne sais pas si le virage part à gauche ou à droite mais je sais qu’il va falloir que je reprenne des décisions, que je fasse des choix, que je n’ai pas le droit, ni le moyen de prendre tout de front. Je veux tout garder et je veux aller là-bas aussi. Je voudrais dessiner un avenir mais j’ai du mal à savoir où vous serez, toi et elle. J’ai toujours du mal à comprendre pourquoi il faut que je te donne alors que toi, tu fais silence pendant des mois. Tu ne me dis rien et quand tu m’avoues les choses, tu me le dis à demi-mot et tu me regardes. Comme si tu attendais une réponse de ma part, comme s’il fallait que je te dise oui pour que tu me dises non. Peut-être que je me trompe comme j’ai pu me tromper, il y a quatre ans. Il y a des choses que je ne vois pas, que je ne sais pas deviner. Il y a des choses que j’ai besoin d’entendre pour éviter de douter. Je sais que dans le fond, tu tiens à moi de la même manière que je tiens à toi, de la manière que tu tiens à elle comme j’y tiens aussi. Je ne sais toujours pas parlé, les mots se coincent dans la gorge quand je veux parler d’elle. C’est étrange de la tenir dans ses bras et de lui donner l’affection que je ne peux pas te donner.

Ca va loin tout ça… Je suis incapable de prendre une autre route car elle est là. Et toi aussi. Tu sais très bien pourquoi. Y a peut-être du mensonge pour décorer la vérité mais ce qui est réel, c’est que pour moi, cela ne change rien. Vraiment rien. Sûr que je préfèrerais revenir de tout ça et faire les choses comme tout le monde mais, tu le sais, ça serait comme si je la tuais une seconde fois. Et je n’ai pas envie de ressentir encore cette culpabilité. Je n’ai pas envie de prendre le mauvais rôle une nouvelle fois. Ça va faire deux ans qu’on navigue comme ça. Je suis resté fidèle à un mirage. Et pourtant, quand je la tiens dans mes bras, j’y crois encore.

Il faudra peut-être qu’un jour, elle ait une « demi-sœur » pour que le chemin paraisse plus droit… Mais même en disant cela, tu sais bien que la situation est suffisamment bordélique pour que ça dise rien sur ce qu’il sera demain.

Laisser un commentaire