Je ne veux pas te mentir

Tu me diras peut-être qu’il faut que j’aille poser mes valises ailleurs pour contenter les envies d’infini qu’impulsent mes émotions enfantines. Tu me diras sûrement que tu attends autre chose de la part d’un ami, d’un amant… De cette relation imprécise que l’on effleure du bout des lèvres et dont on s’enivre pour oublier et pour avoir un peu chaud, la, ici. Tu me diras que cela ne fait pas tout et qu’il faut plus pour bâtir quelque chose de « sérieux ». Mais qu’est-ce qui est « sérieux » dans ta vie ? N’y a-t-il qu’une infime partie de ta réalité qui rencontre tes aspirations ? Quelles sont-elles ? Pourquoi les sélectionner et rejeter les autres ? C’est quoi l’intérêt du mieux lorsqu’on a trouvé du bien ?
Tu me diras et j’irai sûrement poser mes valises ailleurs. Je ne suis qu’un voyageur après tout et sans la prétention de changer, de m’éterniser… Alors si tu veux me faire promettre, si tu veux que je dépasse ma condition… Non… J’aurais l’impression de te mentir… Chaque début a une fin et si on essaie de faire croire, c’est juste qu’on n’est pas honnête et qu’on n’est pas « sérieux » pour de bon, cette fois-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *